AGETIB

Biographie express du DG

Le Conseil d’administration

Mot du Ministre des Infrastructures

L'Agence des Travaux d'Infrastructures du  Burkina  (Agetib)   est une société d’Etat créée par décret n°2010-394/PRES/PM/MCPEA du 29 juillet 2010 en vue d’apporter son appui aux maitres d’ouvrages pour la réalisation des projets routiers.  Sa création a été motivée par la volonté du gouvernement de favoriser l’accroissement de la capacité d’absorption des crédits des autorités contractantes, la célérité du processus d’acquisition, le désengorgement de l’administration centrale, déconcentrée et décentralisée.

Placée sous la tutelle technique du Ministère que je dirige, l’Agetib a deux missions : (i) Assurer la   maîtrise  d'ouvrage   déléguée des projets d'Infrastructures routières selon   les   principes   d'indépendance, d'économie,  d'impartialité, de transparence et d'efficacité; (ii) Veiller au  renforcement  des capacités  des bureaux d'études et des entreprises de BTP  dans  l'optique  de  l'élévation  du niveau  de  professionnalisme,  de la quête de la qualité dans l'exécution des prestations,  des  travaux  et du respect de l'éthique.

C’est ainsi que dans la cadre de la mise œuvre du PNDES au cours des trois (03) dernières années (2016-2017-2018), l’Agence a assuré la maitrise d’ouvrage déléguée de plusieurs projets d’infrastructures routières d’un montant d’environ 45 milliards FCFA  pour un linéaire de plus 120 km de voiries bitumées et autant de routes en terre avec plus 3 500 emplois directs créés. 

En termes de perspective, L’Agetib va continuer à jouer un rôle stratégique dans la conduite des projets de réalisation d’infrastructures routières entrant dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance (11 décembre) dans les différentes régions du pays et dans la mise œuvre d’autres projets routiers. Par ailleurs un contrat-plan est en cours de signature entre l’Agetib et le gouvernement. Avec ce contrat-plan, l’Etat garantira chaque année à l’Agetib un portefeuille de projets relevant du Ministère en charge des infrastructures et entrant dans son domaine de compétence. En sommes, c’est une structure qui va monter en puissance ses prochaines années pour appuyer le Ministère des infrastructures dans l’atteinte des objectifs assigné à ce département dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES.

Vision et valeurs

NOTRE VISION

Etre une agence de maîtrise d’ouvrage déléguée de référence à l’horizon 2020 donnant pleinement satisfaction à nos clients et parties intéressées.

Dans un environnement concurrentiel marqué par une exigence croissante pour la satisfaction des besoins et attentes des clients et le respect de la réglementation et des normes, l’Agetib s’est engagée dans la démarche qualité afin de favoriser une approche orientée Client.

La politique qualité permet de traduire les attentes et besoins des clients et la stratégie correspondante de l'organisation tout en prenant en compte la culture de l'organisation, ses marchés et son secteur.

L’Agetib s‘engage à apporter aux maîtres d’ouvrage le meilleur niveau de service dans la réalisation des infrastructures routières afin de contribuer à la création de valeur ajoutée.

NOS VALEURS

  • Satisfaction de nos partenaires
  • Qualité des prestations
  • Valorisation des collaborateurs
  • Intégrité

Afin de remplir notre mission dans les règles de l’art, nous sommes engagés dans une amélioration continue de notre système Qualité. La norme ISO 9000 version 2008 constitue la référence pour l'amélioration de notre système Qualité.

La politique qualité de l’Agetib a été définie, signée, et diffusée le 14 août 2014.

 

Organigramme

Historique

Dans le cadre de la reforme du système de gestion des marchés publics suite à la transposition des directives de l’UEMOA en conformité avec la mise en œuvre du « Plan d’Action National sur l’Efficacité de l’Aide » le Burkina Faso à entrepris d’importante reformes institutionnelle visant à conforter la création de partenaire technique auquel l’Etat délèguera une partie de ses prérogatives à travers la contractualisation.

Les différents rapports relatifs à la gestion des deniers publics ont révélé des délais trop longs pour la mise en œuvre des procédures de passation des contrats.

Cette lourdeur imputable essentiellement aux multiples acteurs dans le processus de passation des contrats qui ne sont pas toujours diligents pour l’exécution des taches qui leurs sont confiées a conduit à la création d’agences d’exécution ou de centrales d’achats avec pour but d’améliorer la gestion des opérations qui leur sont confiée et contribuer à une meilleure gestion des deniers publics. Ce nouveau partenaire technique auquel l’Etat délègue une partie de ses prérogatives à travers la MOD se justifie par un souci d’amélioration du niveau d’exécution des dépenses publiques d’une part et par celui d’une recherche permanente de la qualité en termes de réalisation des ouvrages publics au Burkina Faso d’autre part.

C’est dans cette dynamique que le rapport en conseil des ministres du 12 décembre 2007 relatif au projet de décret portant règlementation générale de la M O publique Délégué à recommander que pour le secteur des routes , l’importance des travaux et les moyens en jeu peuvent paraître de prime abord comme un handicap à l’émergence du secteur privé, il serait opportun de créer une agence qui agira en tant qu’entité chargée de la coordination des activités des intervenants dans les opérations d’investissement relative à la construction des routes et pistes rurales.

Ainsi, la stratégie de développement du secteur des infrastructures routières en 2010, a conduit à la création de l’Agetib par le décret n°2010-394/PRES/PM/MCPEA du 29 juillet 2010 en tant qu’acteur de droit public intervenant dans le secteur avec pour objectif l’amélioration de l’ensemble des prestations relatives à la gestion des infrastructures, en accélérant le rythme d’exécution des projets, le tout dans des conditions permettant une garantie de construction d’ouvrages de qualité dans les délais requis.

L’«Agence des Travaux d’Infrastructures du Burkina» (Agetib), Société d'Etat avec conseil d’administration a été créée par le décret n°2010-394/PRES/PM/MCPEA du 29 juillet 2010 avec un capital de cent millions (100 000 000) francs CFA.

Elle est régie par les dispositions de la loi n° 025/99/AN portant réglementation générale des sociétés à capitaux publics et de l’acte uniforme relatif aux droit des sociétés commerciales et groupement d’intérêt économique de l’Organisation pour l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique (OHADA).