Rapports

Rapports
Rapport final de la NIES pour les travaux de réalisation de 10 km de voiries pavées dans les villes de PENI, TOUSSIANA, BEREGADOUGOU, BANFORA ET NIANGOLOKO

Dans sa politique nationale de développement, le Burkina Faso s’est fixé comme but en matière de transport, de mettre
un accent particulier sur le désenclavement des localités qui ont des potentialités importantes en matière de production
agropastorales, de richesses touristiques ou minières, ce qui est important dans la lutte contre la pauvreté.
C’est dans cette optique que pour la mise en œuvre du projet multinational Burkina-côte d’ivoire– mali, programme
d’interconnexion des routes communautaires et de facilitation des transports, il a été prévu la réalisation des travaux
connexes.

Plan d’Action de Réinstallation du projet de réhabilitation et de renforcement de la route communautaire CU7b Bobo- Dioulasso/Banfora/Frontière Côte d’ivoire (155 Km)

La route nationale N° 07, Bobo-Dioulasso/Banfora/Frontière Côte d’Ivoire était à l’état de route en terre améliorée jusqu’en 1977. C’est à cette dernière année, que le projet de bitumage de la RN 07 dans son tronçon Banfora/Bobo-Dioulasso a été initié dans le cadre de la mise en œuvre du projet Banfora/Bobo- Dioulasso/Houndé sur financement de la Banque Mondiale (IDA). Le tronçon Banfora-Frontière Côte d’Ivoire a été construit entre 1980 et 1982 sur financement de la KW (coopération allemande). Le même financement a permis la construction du pont sur la Léraba entre 1987 et 1988. 

Le secteur des infrastructures routières constitue un maillon important dans la promotion de la croissance économique et la lutte contre la pauvreté. En effet, la route joue un double rôle : d'une part, elle permet le déplacement des passagers et des produits à l'intérieur du pays et d'autre part, elle sert de support essentiel pour l'acheminement des importations et exportations transitant par les ports maritimes des pays voisins, en l'occurrence les ports d'Abidjan, de Lomé, de Tema et de Cotonou

NOTICE D’IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL (NIES) DES TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE 50 KM DE PISTES RURALES DANS LES REGIONS DES CASCADES ET DES HAUTS-BASSSINS

Dans sa politique nationale de développement, le Burkina Faso s’est fixé comme but, le développement socioéconomique durable à travers la lutte contre la pauvreté. Ainsi, l’Etat a décidé dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique sectorielle en matière de transport, de mettre un accent particulier sur le désenclavement des localités qui ont des potentialités importantes en matière de production agropastorales, de richesses touristiques ou minières, ce qui est important dans la lutte contre la pauvreté. C’est dans cette optique que le gouvernement du Burkina Faso a sollicité l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la mise en œuvre du projet multinational Burkina-Côte d’ivoire– Mali, programme d’interconnexion des routes communautaires et de facilitation des transports...

PROJET MULTINATIONAL BURKINA-COTE D’IVOIRE – MALI, PROGRAMME D’INTERCONNEXION DES ROUTES COMMUNAUTAIRES ET DE FACILITATION DES TRANSPORTS : TRAVAUX DE RENFORCEMENT DE LA SECTION DE LA ROUTE COMMUNAUTAIRE CU7B BOBO-DIOULASSO- BANFORA -FRONTIERE DU MALI (15

Le Gouvernement du Burkina Faso à travers une requête datée du 26 décembre 2018, a sollicité l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour le financement du Projet multinational Burkina-Côte d’ivoire-Mali, programme d’interconnexion des routes communautaires et de facilitation des transports : travaux de renforcement de la section de la route communautaire cu7b Bobo-Dioulasso- Banfora -frontière du Mali (155 km) y compris l’aménagement et le bitumage de la bretelle Banfora Orodara (42 km) et travaux connexes pour un coût estimé à environ 154,7 milliards FCFA. Ce projet contribuera à réduire les coûts et délais de transports pour les marchandises burkinabè, malienne et ivoirienne à augmenter le commerce transfrontalier entre les pays de la région et à améliorer l’économie locale et communautaire le long de la zone d’influence du projet, en dynamisant la croissance économique et en fournissant les infrastructures communautaires.

Dans le cadre de la préparation du Projet Multinational Burkina Faso – Côte d’Ivoire – Mali : programme d’interconnexion des routes communautaires et de facilitation des transports, le Gouvernement du Burkina Faso, à travers le Ministère des Infrastructures et du Désenclavement a procédé à la révision des instruments de sauvegardes environnementales et sociales réalisés et validés par le ministère en charge de l’environnement en 2021 (étude d’impact environnemental et social (EIES/NIES) et Plans d’Actions de Réinstallation (PAR/PSR).

 

PROJET MUTINATIONAL BURKINA-COTE D’IVOIRE – MALI : PROGRAMME D’INTERCONNEXION DES ROUTES COMMUNAUTAIRES ET DE FACILITATION DES TRANSPORTS (2)

Dans le cadre de la préparation du Projet Multinational Burkina Faso – Côte d’Ivoire – Mali : programme d’interconnexion des routes communautaires et de facilitation des transports, le Gouvernement du Burkina Faso, à travers le Ministère des Infrastructures et du Désenclavement a procédé à la révision des instruments de sauvegardes environnementales et sociales réalisés et validés par le ministère en charge de l’environnement en 2021 (étude d’impact environnemental et social (EIES/NIES) et Plans d’Actions de Réinstallation (PAR/PSR).